Contrat d’enseignement par correspondance – prix ferme et définitif payable par mensualités – clause d’exigibilité du prix intégral – clause pénale contraire à l’article 32, 15° de la Lppc.

0 Comment
Print Friendly, PDF & Email

Justice de Paix de Fontaine l’Evêque 18 janvier 2007  J.J.P. 2009 P. 256

Dans un contrat de vente de cours par cor­respondance dont le prix est payable par mensualités, la clause qui oblige l’élève au paiement de la totalité du prix doit être ana­lysée comme une clause pénale et non comme une clause de dédit. A défaut de réciprocité, cette clause doit être annulée comme contrai­re à l’article 32, 15° de la loi sur les pratiques du commerce et sur l’information et la pro­tection des consommateurs

In een overeenkomst tot verkoop van schrifte­lijk onderwijs waarvan de prijs betaalbaar is in maandelijkse schijven, moet de clausule die de leerling verplicht de volledige prijs te betalen als een boetebeding en niet als een opzegbeding worden beschouwd. Bij gebrek aan wederkerigheid dient deze clausule gean­nuleerd te worden wegens strijdigheid met artikel 32, 15° van de wet betreffende de han­dels praktijken en de voorlichtingen en be­scherming van de consument.

iconepdf1texte intégral du jugement du 18-janvier-2007

Étiquettes :